bio-filmographie


-->
Après des études aux Arts Décoratifs de Paris et dans plusieurs écoles de musique, Lucile Chaufour participe dans les années 90 au développement de la télévision interne de la Maison d'Arrêt de la Santé et anime un atelier vidéo dans un hôpital psychiatrique parisien. Elle joue dans de nombreux groupes dont Primitiv Combo, Duck & Cover, Trottel, Sayag Jazz Machine… Parallèlement, avec le label Le Cri du Tamarin, elle propose une compilation de vidéos musicales de la scène alternative française des années 90. Elle travaille également comme scénariste pour les éditions Casterman.

En 2008, son premier court-métrage L'Amertume du chocolat est sélectionné par l'ACID au festival de Cannes. L’année suivante, son premier long-métrage Violent Days, Grand Prix du long-métrage français au festival EntreVues Belfort, sort en salle. En 2012, son premier documentaire East Punk Memories, reçoit le Prix des Jeunes au Cinéma du Réel. En 2014, son deuxième court-métrage Leone, Mère & Fils reçoit le Grand Prix VyG Competition au BAFICI. En 2015, elle co-réalise avec Bernhard Braunstein les films expérimentaux Blues et Sleeping image présentés en installation au FID Marseille. En 2017, 115 DB est en sélection au Cinéma du Réel. Elle prépare actuellement le tournage d’un long-métrage de fiction, Gas Gas, qui se déroule dans le milieu de la moto de course.